J’aime apprendre de tout le monde et de toutes les situations. Depuis quelques années j’entreprends afin de vivre de ma passion et d’être libre.

Que vous envisagiez de changer de vie ou d’entreprendre, que vous soyez déjà entrepreneur où investisseur, ce site sera une source d’information et un moyen d’échanger sur le l’entrepreneuriat par le digital. Mon objectif c’est d’améliorer ton cadre de vie et de te permettre de vivre de ta passion.

Pourquoi j’ai décidé d’entreprendre?

J’ai décidé de me lancer pour plusieurs raisons.

  • La première, c’est que j’ai toujours aimé aider les gens. Lorsque je vois que je peux aider une personne pour résoudre son problème, je n’hésite pas un instant.  professionnel. Je suis en joie lorsque je vois une personne en difficulté et qu’elle comprends qu’il est possible qu’il s’épanouir en devenant entrepreneur.
  • La deuxième raison, c’est que je suis passionné par l’entrepreneuriat car s’est un moyens d’être libre de ses choix. Même si c’est très peu diffusé, beaucoup s’en sorte en créant leurs propres business.
  • La 3ème raison, est que l’on m’a toujours dit que le monde du travail se résume à être embaucher dans une société y travailler, que pendant toutes ses année je n’aurais droit qu’à 2 jours de repos par semaine et 1 mois de vacances par année et qu’il faut que je travaille beaucoup plus dur pour
    avoir un poste élevé et ce jusqu’à ses 60 ans, à ce moment là je pourrais commencer à vivre. Je n’ai jamais été convaincu de cela mais j’ai tout de même suivi ce parcours professionnel standard faute de moyens, étant devenu salarié j’ai alors pris conscience que je ne pouvais plus rester dans cette situation.

En faisant plusieurs recherches, j’ai découvert qu’un grand
nombre de personne était dans le même cas que moi et que d’autres ne vivait plus le fameux “métro,
boulot, dodo”, cela m’a renforcé ma détermination, j’ai très souvent accompagner des personnes qui
souhaitait se perfectionner sur le digital et conseillé d’autres dans leurs démarche d’entreprendre par
exemple sur la création de logo, le montage audiovisuel, le montage de site Internet ou encore la
stratégie sur les réseaux sociaux, alors j’ai décider de mettre toutes mes connaissances au profit du plus
grand nombre.
Si vous êtes déterminé à en savoir davantage sur internet et les réseaux sociaux, afin de partager votre
passion, de créer un business efficace, de booster votre entreprise ou gagner votre liberté financière , je
vous en félicite car le plus difficile c’est de “prendre conscience”. En vérité, si vous ressentez comme moi
cette fibre, que vous aimez partager des choses autour de vous, vous êtes ce qu’on appelle “des

entrepreneurs sociaux”. Il ne vous reste seulement à apprendre à lever des fonds pour concrétiser
pleinement vos actions et d’aspirer à vivre une meilleure vie. Tout au long de mon parcours, pour gagner
mon indépenance, je vous partagerai mes astuces et mes bons plans. 😉
Nous allons parler ici de 13 conseils pour comprendre ce qu’est l’éducation financière. A l’issue de cet
article, je vous invite à répondre à une question: “A combien d’euros estimez vous votre temps ?”.
Comprendre la culture de la dépendance.
Nous avons tous appris qu’il est important de s’insruire en allant à l’école, de faire de longues études
pour prétendre à vivre convenablement, et si ce n’est pas le cas il est nécessaire d’avoir un plan B. Sans
cela, ce qui nous attend c’est de travailler par contrainte jusqu’a la retraite. Nous avons tous été formé
dès le berceau à adopter ce raisonnement. Mais la réalité est autre. Dans la “vraie” vie de tous les
jours, de mauvaises nouvelles surviennent, des réformes de plus en plus restrictives voient le jour et une
partie de la population voit son pouvoir d’achat se réduire. En quelque sorte, beaucoup de points
négatifs émergent.
La chose qui nous aide le moins, c’est la TÉLÉVISION ! C’est un outil qui nous formate et nous force à
consommer, consommer, consommer… Nous sommes quelque part tous consommateurs, c’est un fait
mais lorsque des gens vivent pour consommer, travaillent 23 jours sur 31 et les 8 jours restants ils
consomment ce qu’ils ont acquis en 23 jours il y a un problème de dépendance. Pour passer le cap de la
culture de la dépendance, il faut déformater votre cerveau tel un ordinateur qui a accumulé des
mauvaises données.
L’autre chose qui ne nous aide pas ce sont les personnes négatives, toutes ces personne qui vous
découragent avec des discours tels que : “tu es sûr que ça va marcher ? En France c’est impossible!” , “si
c’était aussi simple, tout le monde l’aurai fait !” etc… Eloignez-vous de ces personnes négatives. En
revanche, rapprochez-vous des personnes positives. ce n’est pas forcément ceux qui vous feront des
éloges mais ceux qui vous feront avancer, qui créent de la valeur à vos projets et qui contribuent à votre
évolution.

Passer de consommateur à producteur.
Pour changer cela, il faut que vous passiez de consommateur à producteur de valeurs ! Créez de la
valeur pour les autres!
Dans ce monde trop souvent unipersonnel, l’un des secret pour vivre de sa passion est de résoudre les
solutions des autres.
Comme vous l’avez vu les consommateurs ne savent pas faire travailler l’argent, ils échangent leurs
temps contre de l’argent, ils vivent constamment avec des revenus qu’ils dépensent aussi tôt. C’est ce
qu’on appelle des revenus passifs. A l’inverse, les producteurs travaillent à être indépendant en faisant
travailler l’argent. Ensuite ce qu’il faut comprendre, c’est que dans le monde du travail, il y a 3 façons de

vivre :
Être dépendant financièrement
Cela consiste à échanger son temps contre de l’argent. Ce fonctionnement est connu de tous et est
tellement enraciné dans la conscience du plus grand nombre qu’il est inconcevable pour ses adeptes de
penser qu’il y a d’autre alternatives parfois plus simple et plus rentable. Nous avons pratiquement tous
appris qu’il faut suivre une scolarité irréprochable pour être heureux, et une fois notre scolarité finie,
qu’il faut faire de longues études pour “être quelqu’un”. Faites le test, demandez à une personne : “Tu
fait quoi dans la vie?” Je suis persuadé que 9 fois sur 10, on vous répondra : “Je travaille à [nom de la
l’entreprise]” ou “Je fais des études de …”. Ceci est une représentation parfaite de la dépendance
financière. Notre rapport à la vie est premièrement axé sur le travail et vient ensuite les expériences de
la vie puis les passions et hobbies. Quand on se trouve dans le cas de dépendance financière, il faut faire
le plus d’études et avoir le plus d’expérience pour avoir le meilleur salaire possible et une vie plus
confortable. Dans ce mode de fonctionnemen,t tout le monde court après les diplômes qui nous
servent à travailler dans une filière bien définie pour une durée de 5 jours sur 7 et 11 mois sur 12. Votre
salaire actuel vaut-il cette vie là ?
Attention, mon intention n’est pas de dire que les études servent peu car c’est faux. L’instruction,
l’apprentissage, le savoir et toutes les méthodologies qui en découlent sont primordiaux pour notre
propre développement. Cependant, ne pouvons nous pas nous nourir de plusieurs enseignements dans
nos vies ? Sommes-nous obligés d’évoluer dans l’ingénierie informatique après l’obtention d’un diplôme
informatique, de travailler dans le commerce toute notre vie après avoir été diplômé dans une grande
Ecole ? N’avons nous pas d’autre capacités cognitives nous permettant d’apprendre beaucoup plus
qu’un métier ?
A l’heure actuelle, 10% de la population mondiale connait ce que 90% de la population ignorent.
Souhaitez-vou savoir ce que les 10% savent sur le plan de l’entreprenariat ou le digital ? Vous êtes au
bon endroit.
Être indépendant financièrement
Cela consiste à ne plus échanger son temps contre de l’argent mais à convertir de l’argent acquis. Par
exemple, une partie de ses économies en revenus passifs (revenus multipliés sans contrepartie de
temps) afin de vivre de ses entreprises et être son propre patron. Pour y arriver, il y a aujourd’hui
plusieurs méthodes notamment avec le digital. Même si vous échouez, vous allez pouvoir rebondir, mais
pour cela, il faut au départ s’efforcer de beaucoup travailler. Une grande partie de personne a peur de
se lancer et ne veut pas sortir de leurs zones de confort. Ils percoivent ça comme un trop grand risque,
qu’on peut très vite tomber en déficits et ne plus rien avoir pour vivre. Quelque soit ce que l’on fait,
partez du principe que le risque zéro n’existe pas et dans l’entreprenariat prendre un risque est minime
comparé au bénéfice que l’on peut récolté. Sortez de votre zone de confort !

Être libéré financièrement
A ce stade, l’argent travail pour vous sans que vous bougiez le petit doigt. Lorsque vous en arriverez à ce
point, c’est que vous avez crée beaucoup de valeur pour les autres et que vous avez mis en place des
systèmes permettant à vos business de tourner tout seul notamment avec internet et les nouvelles
technologies, vous serez en capacité d’accompagner des entrepreneurs et d’autres investisseurs.
Mon prochain conseil est donc d’apprendre à faire travailler l’argent afin d’obtenir des revenus actifs.
Regardez cette représentation culte qui se nomme le “quadrant cash flow” pensé par Robert KIYOSAKI,
un grand entrepreneur qui a ouvert plusieurs sociétés, investi dans plusieurs biens immobiliers, et écrit
plusieurs ouvrages dont les célèbre Père riche, Père pauvre . Ce cadran montre les différentes catégories
de personnes qui régissent le monde du travail :

Les 2 catégories de personnes qui se trouvent à gauche sont les Salariés [ S ] et les Profession libérales[ P ]. Ils sont présentement ceux qui échangent leurs temps contre de l’argent, ceux qui constituent
souvent la majorité de la population dans le monde du travail.
Les 2 autres catégories de personnes, a droite de l’image sont les Entrepreneurs [ E ] et les

Investisseurs [ I ]. Ce sont ceux qui font travailler l’argent très souvent sans échanger leurs temps, ceux-
là constituent souvent la minorité de la population dans le monde du travail.

Après avoir examiner ce cadran, il apparait clair que là où je veux que vous soyez, c’est dans la partie
droite! Mais pour ça, il faut constamment apprendre et soulever de la fonte. Définissez vos objectifs, le
but n’est pas de “gagnier de l’argent pour en gagner” mais savoir ce qu’on veux faire de l’argent qu’on
aura gagneé. Si tu entreprends sans intelligence, tu t’enrichiras peut-être mais sans faire fructifier tes
entreprises et sans multiplier tes revenus passifs.

En bref, voici un récapitulatif des conseils que je vous ai dévoilé dans cette article. Ceux qui souhaitent
se lancer doivent assimiler ces grands principes :

Written by : Lucien MERCIEN

Leave A Comment